Un-e voyageur-euse, être supérieur?

7 10 2011

La personne qui voyage, je remarque, est souvent placé sur un piédestal. Cette personne ose aller où l’autre n’ose même pas penser. Elle détruit son confort, à tout moment. Elle fait tout pour être déstabilisé. Cela en fait-il une meilleure personne? Un être supérieur?

Je sais très bien que non. J’essaie encore de croire que chaque être humain naissent libres et égaux.

Par contre, depuis que je suis partie du Québec pour l’Allemagne pour une durée probable d’un an, j’ai droit à des réactions qui me laissent plutôt perplexe. Mes ami-e-s du côté est de l’Océan Atlantique qui me jalousent et m’envient et mes (nouveaux) ami-e-s du côté ouest qui me disent que je suis awesome and they wish they could do the same. Can I add you on Facebook? What’s your Handy number?

Je crois qu’il y en a qui se laissent berner par nos rencontres éphémères…

Un voyageur, une voyageuse n’ait qu’un être humain qui a décidé de découvrir le monde, au détriment de d’autres choses. J’ai fait des choix. Ça ne fait pas de moi quelqu’un de mieux. Ça fait de moi quelqu’un.





Émotion du jour : nervosité.

12 05 2011

Y’a rien à ajouter.
Je suis nerveuse. N-E-R-V-E-U-S-E.
Comme dans « j’arrive-pas-à-dormir-y’a-trop-de-choses-qui-me-trottent-dans-la-tête »

Genre l’Allemagne. Et mon foutu visa.
Respire. Relaxe. Y’a pas de quoi stresser.





Critère numéro un : Nerd

30 04 2011

« And by romance I mean nerdmance » – John Green, Vlogbrothers.





Ich

27 04 2011

Mein name ist Mariane.
Ich komme aus Kanada. Aus Montreal.
Ich bin vierundzwanzig Jahre alt.

Bis bald!





Nouveau mot préféré en allemand

26 04 2011

Jein.





Il n’est point nécessaire de se rendre loin pour effectuer un voyage qui transforme sa vie

26 08 2010

502 km pour être plus précise.
C’est la distance que j’ai parcouru pour aller travailler durant l’été. Alors que j’avais mon permis de conduire depuis deux semaines. Stressant.

J’ai été en contact avec des gens de différents milieux.
Deux hommes de bois. Très spirituels.
Un vieux français anciennement sportif devenu homme de bois.
Des français. De la ville, de la campagne, riche, moins riche. Ados. Et des adultes-accompagnateurs.
Et un accompagnateur québécois par groupe.

Toute sorte de gens pour confronter mes peurs, mes habitudes de vie, ma manière d’être.
Que d’enrichissement! Et c’est même pas sarcastique.

Je veux et je dois faire confiance aux autres.
Eux aussi, ils savent.
Écouter, mais s’exprimer aussi. De pas tout garder à l’intérieur.
Ne pas exploser. Faire le point. Réagir, bien et rapidement.





Mal à la vie

24 06 2010

J’ai mal à la vie, comme ce ne m’était pas arrivé depuis un p’tit bout.
Le Capitaine a bien fait son travail ainsi que le manque de sommeil.

Une St-Jean de défoncé.

Arrivée au chalet à 23h30 complètement trempés.
Et on se met à boire.
Le jour se lève, les oiseaux chantent.
Pockés sur le bord du feu, les yeux dans le vide, le regard lointain, le cerveau qui veut exploser.

Retour à la maison, sieste nécessaire.
Au lever, les yeux qui piquent, le désir de mourir.

Soirée epic.