Treizième jour : Écrire un poème de cinq vers : Chaque vers doit commencer avec un verbe à l’infinitif, ce verbe doit être relatif à un sens (odorat, ouïe, toucher, goûter ou vue).

29 05 2011

Observer son corps nu du coin de l’œil,
Effleurer sa douce peau du bout des doigts,
Tendre l’oreille à sa voix mélodieuse,
Humer l’air parfumé provenant de ses cheveux, et
Goûter à pleine langue et à pleine bouche son corps entier.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :