Rawdon en acceléré

19 01 2010

20 oz de vodka en 40 minutes.
C’est beaucoup. Beaucoup trop pour mon petit corps.

Quand le lendemain, le mal de bloc est tellement gros que tu as de la difficulté à lever la tête.
Que tu tentes tant bien que mal de te rappeler de ta soirée.
Que tu ne te rappelles même pas t’être couché. Et encore moins d’avoir vomi.
Et ne parlons pas de ce que tu as fait ou dit!

Des flashbacks, c’est pas suffisant. Ça prend du concret!
Mais quand c’est rendu que tu ne crois pas ce que les autres racontent…c’est grave. Très grave.

C’est facile de gâcher une relation quand on est sous l’influence de l’alcool.
Notre subconscient prend un peu trop de place. Nous faire dire/agir selon ce que l’on pense au plus profond de soi, ce que nous ne voulons pas que les autres sachent.

Un chum qui se volatilise durant la nuit parce que tu en colles un autre pas mal trop. Et que ce n’est pas la première fois. Mais que ce n’est qu’un vague souvenir au petit matin.

L’engueulade est éminente. Mais comment se terminera-t-elle?
Bien, pour cette fois. Est-ce que je ne fais que repousser l’inévitable? À suivre…


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :