Comme si le jour venait de se lever sur ton regard imbécile et sans expression

6 09 2008

Je ne sais plus comment aligner les mots l’un après l’autre.
Je n’ai plus le réflexe d’écrire. Alors que j’adore écrire.
À un certain moment, je sentais ma vie futile, donc pas raison d’écrire.
Puis, de toute façon, que je me suis dit, plus tard, est-ce que j’écris vraiment pour être lu?
Mais tranquillement, j’ai arrêté. Tout simplement.

J’ai envie d’écrire.

Ça fait deux semaines que le cégep est recommencé.
Sur une soixantaine d’étudiant-e-s avec qui je partage les cours, je dirais qu’une dizaine ne m’énervent pas. Ce n’est pas une très bonne moyenne. Les autres, je les taperais volontiers.

Et puis, comment peut-on être pro-guerre? C’est humain? Ou pro-capitalisme? Ou whatever?
Yep, j’suis découragée…on pourrait ben tout’explosé! eh. Ou les Y pourraient disparaitre! Je ne sais pas si le scénario serait semblable…

Je suis le vomi du patriarcat.


Actions

Information

One response

6 09 2008
narcissisme

Hey, c’est pas la faute de tous les hommes quand même! Je connais quelques femmes qui pourraient me faire vomir du matriarcat aussi,lol. Faut juste savoir faire la part des choses.

Enfin les gens stupides il y en a partout, au cégep ou à l’université ou dans la rue. Comme disait Desproges: J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :