Le vélo rêvé 4/4

24 07 2007

Le politicologue : L’idéal pour donner à la chose politique un visage moins austère et plus crédible, ce serait de trouver un champ d’action dialectique où l’idéologie subversive déboucherait sur une praxis radicale, s’attaquant non pas aux épiphénomènes, mais à la clé de voûte du capitalisme et aux véhicules de ses valeurs individualistes, impliquant une critique vigoureuse du processus politique soulignant ses paradoxes et appelant son remodelage et ce, tout en suscitant chez le praticien une transformation irréversible de la conscience, l’exercice de son pouvoir personnel et faisant un pied de nez aux monopoles confrontés, le tout associé si possible à un nouvel ordre du plaisir, trouvant sa force dans sa simplicité même et dans sa gratuité, à l’anti-thèse des hiérarchies autoritaires et ce, dans un mouvement perméable , capable de se répandre par osmose à travers les couches sociales, transcendant les intérêts des sous-groupes, touchant chez tous un dénominateur commun fondamentalement réfractaire à toute tentative d’aliénation…

Le fauteuil : On peut toujours rêver…

~~

L’automobiliste : Eh vous, à vélo, grouillez-vous! Vous rêvez ou quoi?

La cycliste : Oh oui, je rêve de pommiers à la place des parcomètres, de jardins dans les stationnements, de fontaines au milieu des intersections, de mini-parcs dans les ruelles…Je rêve de chiens, de chats, d’écureuils et aussi de lièvres, de ratons-laveurs, de faisans et de mésanges bien à leur aise sur les pelouses et dans les arbres…Je rêve d’édifices toutes fenêtres ouvertes et de curieux accoudés qui regardent les rues où des promeneurs de tous âges déambulent en bavardant et où des tramways glissent en silence…Je rêve de musiciens sur les places publiques, à l’ombres des grands arbres, qui sourient au doux son des clochettes de vélo…

L’automobiliste : J’ai pas le temps de rêver moi, laissez-moi passer!

La cycliste : Oh, vous savez, quand on est en avance sur son temps, on n’est pas si pressé…

L’automobliste : Ça suffit, là! C’est pour aujourd’hui ou pour demain?

La cycliste : Quand vous voudrez! Tout cela arrivera quand vous voudrez!..


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :