Assez de force pour s’y rendre

7 01 2007

J’vous fait un truc vraiment plate : les paroles d’une chanson. Mais je l’aime vraiment beaucoup, elle contient plusieurs de mes angoisses par rapport à mon avenir et à moi devenir adulte. Et me pousse de continuer à rêver et de faire ce que je veux vraiment faire. De ne pas me laisse embrunir/abrutir par la vie « adulte ». Je suis capable de me motiver à le faire toute seule, mais l’existence de cette chanson prouve que je ne suis pas seule à avoir peur de faire la même erreur que mes parents, par exemple.

‘Mouais…

Le train – Vilain Pingouin 
J’me lève à chaque matin pis j’suis pas sûr que c’est moi
J’aime autant pas y penser, ça fait longtemps qu’j’ai compris;

Qu’on passe à travers sa vie à coups de journées
La seule chose qu’on veut garder c’est l’droit de rêver
La gourmandise des uns fait la famine des autres
Pis on s’met à chialer quand cette famine c’est la nôtre!

Quand on r’garde vers son passé
On s’rend compte qu’y a rien à oublier
Mais on a peur de s’avancer
Et on se laisse enraciner

Parce qu’on passe à travers sa vie à coups de journées
La seule chose qu’on veut garder c’est l’droit de rêver
La liberté des uns devient la prison des autres
Pis on s’met à chialer quand cette prison c’est la nôtre!

Un jour je vais sauter sur un train
Et disparaître au bout du chemin
Ou p’t’êetre meme embarquer sur un radeau
Et ceux qui pensent que j’vais m’noyer,
Oublient qu’j’ai appris à nager!

Quand la femme se lève le matin
Elle r’connaît plus son mari
Elle r’connaît plus l’homme qui est en lui
Celui qu’y a longtemps l’avait séduite

Parce qu’il passe à travers sa vie à coups de journées
La seule chose qu’il veut garder c’est l’droit de rêer
La rage de vivre des uns fait souvent faiblesse à d’autres
Pis on s’met à chialer quand cette faiblesse c’est la nôtre!

Un jour je vais sauter sur un train
Et disparaître au bout du chemin
Ou p’t’être meme embarquer sur un radeau
Et ceux qui pensent que j’vais m’noyer,
Oublient que j’ai appris à nager!


Actions

Information

4 responses

7 01 2007
Marco

J’adore cette toune :) Mais j’trouve que t’angoisse trop.

7 01 2007
gwenaelle

(et quand tu arriveras sur un coin de rue et voudras que quelqu’un la joue, beh t’auras les paroles) (à condition d’avoir un ordi avec internet pas loin) (ouais)

9 01 2007
Andy

Pas besoin de sauter sur un train sur un coup de tête.
C’est souvent moins gros qu’on l’imagine la liberté. Et quand t’arrêtes d’en avoir peur, ben elle est là, devant toi, (sous forme d’un enfant androgyne, ou ben de voyage (bateau, champignons ou ben tes pieds), ou ben de n’importe quoi qui brise le cours de tes journées), et elle te fait un grand sourire, du genre, bon, ça été long là avant que tu comprennes que c’est pas grand chose, mais j’suis contente de te voir alors amènes-toi!

=).

15 01 2007
Air salin et bleu azure

J’avais complètement oublié l’existence de cette chanson… Je l’aimais bien quand j’étais petit, mais elle prend un tout autre sens aujourd’hui. La vie adulte, ça fout la trouille!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :